DYNAMO-FUKUSHIMA

Nef du Grand Palais, Paris

Œuvre-lumière, installation monumentale et participative par Yann Toma

Le samedi 17 & 18 septembre 2011 dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine.

Après la triple catastrophe qui toucha la péninsule japonaise en mars 2011, Yann Toma, Président à Vie de Ouest-Lumière installe en septembre 2011 une œuvre participative et productrice d’énergie, sous la nef du Grand Palais, en soutien aux victimes des événements de Fukushima.

Dynamo-Fukushima, œuvre-lumière, Grand Palais, 2011. © François Tomasi / Collection Grand Palais
Dynamo-Fukushima, œuvre-lumière, Grand Palais, 2011. © François Tomasi / Collection Grand Palais

Par des dispositifs fédérateurs et joyeux comprenant une centaine de vélos et des ballons de 5 mètres de diamètre suspendus à 8 mètres de hauteur, Ouest-Lumière et son Président invitent le public à devenir actif et productif tout en vivant un voyage immobile et en même temps métaphorique.

 

Pendant deux jours un micro-organisme s’investit et pédale pour alimenter en énergie lumière l’installation de Yann Toma, qui transforme la plus grande verrière d’Europe en une immense antenne de lumière intégralement tournée vers la population japonaise.

 

Cette forme de diffusion d’énergie collective a pour objet, selon Yann Toma, de stimuler la création d’une circulation électrique, de nous lier et de nous mettre en mouvement pour l’avenir de notre planète et de l’humanité. Il s’agit de faire œuvre commune et d’être connectés directement, par ce que Édouard Glissant considère comme une "pensée du tremblement".